Tonneins, "Territoire d'Industrie"

La Préfète Béatrice Lagarde et le vice-président régional Bernard Uthurry ont signé le protocole le 21 Mars 2019.

 

124 territoires ont été identifiés par la mission Territoires d’Industrie qui vont bénéficier d’un accompagnement de l’État. Lancée le 20 septembre dernier par le Gouvernement, cette mission a pour ambition d’accélérer le développement des territoires à forts enjeux industriels. Parmi ces 124 territoires (dont 10 en Nouvelle-Aquitaine) il y a Val de Garonne Agglomération (VGA) .

 

Ces terres, au savoir-faire industriel fort, situées dans les zones périurbaines et les villes moyennes, se partageront 1,3 milliard d’euros, soit environ 10 millions d’euros pour chacune. Une aide destinée à maintenir l’attractivité, accélérer la transition numérique et stimuler l’innovation. Le dispositif va permettre un accompagnement pointu des entreprises, par exemple grâce aux conseils en ingénierie ou à l’obtention d’un taux réduit pour l’utilisation des brevets. 

 

Ce jeudi 21 Mars, Tonneins et Fauillet ont accueilli la signature du protocole Territoires d'industrie. Béatrice Lagarde, Préfète de Lot-et-Garonne; Bernard Uthurry, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine, et Stéphanie Orisé-Brieda, suppléante du Député de Lot-et-Garonne Alexandre Freschi se sont rendus dans le Tonneinquais pour signer cette convention avec les présidents des communautés de communes du Pays de Duras, du Pays de Lauzun, des Coteaux et Landes de Gascogne et de la communauté d'agglomération Val de Garonne. Ils ont visité la zone industrielle tonneinquaise André Thevet et l'entreprise CIR-Préfa à Fauillet. 

 

Représentant 12,5 % des emplois en France (métrople et outre-mer), soit 3,3 millions d’actifs en 2014, et 260 000 entreprises, le secteur industriel est un pilier de l’activité économique. La mission Territoires d’industrie – confiée à une équipe pluridisciplinaire composée de parlementaires, d’élus, d’industriels et d’experts avec le soutien du CGET de la Direction générale des entreprises – a permis d’identifier 124 territoires français présentant une forte identité et un savoir-faire industriels.

 

En chiffres
Les 124 territoires retenus représentent 30 % du territoire et 48% des emplois industriels, en France.

 

En orientant 1,3 milliard d’euros prioritairement vers les Territoires d’industrie, l’État s’engage aux côtés des acteurs locaux pour redynamiser le tissu industriel, soutenir l’emploi local, renforcer la compétitivité internationale et promouvoir l’innovation. Les intercommunalités et les régions sont au cœur de la mission : elles ont occupé un rôle de premier plan dans l’identification des 124 territoires d’industrie, et elles seront en charge de piloter les contrats au niveau local.

 

L’État a identifié quatre besoins des territoires pour accélérer de développement du secteur industriel. Il propose d’y répondre par un « panier de services » comprenant 17 actions, dont les Territoires d’industrie pourront se saisir :

 

  • recruter en renforçant, par exemple, l’offre de formation aux métiers industriels ;
  • attirer en mobilisant les opérateurs de l’État comme la Banque des territoires, Business France, BpiFrance pour appuyer les projets des Territoires d’industrie ;
  • innover en permettant notamment aux PME d’accéder à la recherche et développement et en les accompagnant dans la transition vers l’industrie du futur ;
  • simplifier en facilitant les demandes de dérogation administrative pour mettre en œuvre les projets.